Le portail juridique des risques
de la vie territoriale & associative

Quand la météo met en péril la sécurité d’une fête en plein air

Dernière mise à jour le 5 juillet 2024

Festivals, feux d’artifices, kermesses, férias... l’été est propice aux fêtes et manifestations organisées en plein air. Malgré l’investissement souvent conséquent, il faudra pourtant prendre la lourde décision d’annuler les festivités si les conditions météorologiques font peser un risque sur la sécurité des participants. Sous peine d’engager votre responsabilité. 

Dans l’exercice de son pouvoir de police le maire est garant de de la sécurité de ses administrés sur le territoire communal. Cela implique notamment qu’il ne peut se désintéresser de l’organisation des festivités locales, y compris à l’initiative des associations. 
 
Si les conditions météorologiques du jour J compromettent la sécurité de l’événement et qu’aucun plan B n’est possible en intérieur, le maire n’aura pas d’autres choix que d’annuler la fête.
 

Dans le cas contraire, la municipalité et/ou le maire pourraient être tenus responsables.

 
En effet, si l’alerte météo se concrétise et entraîne des blessures ou des décès pendant la fête, l’élu ne pourra pas prétendre ignorer les risques puisqu’il a reçu les bulletins de vigilance et les alertes de la préfecture.
 

L’exemple du drame de Pourtalès le rappelle : lors d’un violent orage survenu en juillet 2001 dans un parc de la ville de Strasbourg, un platane de quarante mètres s’est effondré sur une tente faisant office de buvette où de nombreux spectateurs d’un concert en plein air s’étaient réfugiés. Treize personnes sont décédées. La ville a été condamnée pénalement à une amende de 150 000 euros. Les services municipaux avaient bien reçu les bulletins météo, mais le festival n’avait pas été annulé. Le tribunal administratif de Strasbourg (TA Strasbourg 18 mars 2010 n°0601669 & 06601668) - statuant sur les indemnisations, a souligné le manque de communication et l’absence de prise en compte des questions de sécurité civile liée à ce type d’évènements. 

 
 
 
Début juin 2024, une branche est tombée sur un groupe de festivaliers dans une commune du sud-ouest. Bilan : un mort et trois blessés. Le maire a aussitôt fait évacuer le parc. Aucun de coup de vent n’a pourtant été signalé. Une enquête est en cours pour déterminer d’éventuelles responsabilités. 
 

Pour organiser vos évènements en toute sécurité télécharger gratuitement notre guide pratique